Grâce de Jacqueline Sauvage : droite et gauche saluent la décision

le , mis à jour le
1
Les filles et l'avocate de Jacqueline Sauvage, lors d'une manifestation de soutien, le 12 décembre 2015.F
Les filles et l'avocate de Jacqueline Sauvage, lors d'une manifestation de soutien, le 12 décembre 2015.F

La grâce présidentielle partielle accordée dimanche par François Hollande à Jacqueline Sauvage a d'abord été accueillie avec enthousiasme par ses filles. Condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, leur mère pourrait bénéficier d'une libération conditionnelle dès la mi-avril, a-t-on appris auprès des avocates de Jacqueline Sauvage. « Après un nouvel entretien ce soir à 18 heures à l'Élysée François Hollande nous a annoncé qu'il accordait à notre cliente Jacqueline Sauvage une grâce présidentielle partielle », ont expliqué dans un communiqué lu à un correspondant de l'Agence France-Presse les avocates de Jacqueline Sauvage, Mes Janine Bonaggiunta et Nathalie Tomasini.

« En octroyant par décret le relèvement de sa peine de sûreté de cinq années, il a réduit sa peine de deux ans et quatre mois. Ce qui veut dire concrètement qu'il a fait sauter le verrou de la peine de sûreté et qu'il permet à Jacqueline Sauvage d'être accessible à une libération conditionnelle dès la mi-avril 2016 », ont-elles expliqué. « Nous avons informé les filles de Jacqueline Sauvage de cette décision favorable et de la date probable de sortie de leur mère. Elles sont réjouies, elles sont heureuses, car le président les a entendues et ne les a pas déçues. Il a été fidèle à ses propos de vendredi dernier », ont rapporté les avocates.

« Situation humaine exceptionnelle »

«...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 1 fév 2016 à 08:02

    Ce n'est pas la grâce qu'il faut saluer mais l'ineffable stupidité de la prétendue justice.