Golfe du Mexique : on a retrouvé le pétrole de BP

le
0
Plus de 400 espèces ont été menacées par la pollution engendrée par l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater en avril 2010.
Plus de 400 espèces ont été menacées par la pollution engendrée par l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater en avril 2010.

En avril 2010, la plate-forme pétrolière offshore de BP, Deepwater Horizon, explosait dans le golfe du Mexique. Durant les quatre-vingt-sept jours qui ont suivi, quelque 757 millions de litres de pétrole - près de 5 millions de barils - se sont écoulés malgré de multiples tentatives pour bloquer le puits. Ce qui demeure à ce jour la plus grosse marée noire de l'histoire des États-Unis a donné lieu à de gigantesques opérations de nettoyage au cours desquelles on a utilisé différentes techniques : la nappe de pétrole a été brûlée, filtrée par des bateaux, dispersée chimiquement... Mais les équipes de BP et le gouvernement américain ont remarqué assez vite que des quantités importantes de brut avaient "disparu". Où étaient donc passés ces millions de litres de pétrole ?

8 400 kilomètres carrés impactés

Plus de quatre ans plus tard, on a éclairci le mystère. Une équipe de scientifiques de l'université de Floride a déterminé que 3 à 5 % des hydrocarbures se sont déposés au fond de la mer, à environ 100 km au sud-est du delta du Mississippi. Les échantillons prélevés par les chercheurs ont permis d'établir que la zone affectée s'étalerait sur 8 400 kilomètres carrés. Cette découverte confirme les résultats d'une première étude publiée cet automne qui, en utilisant une autre technique, estimait qu'environ 10 % du pétrole s'était accumulé au fond du golfe.

Comment est-il arrivé là ? Les scientifiques ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant