Gilbert Collard : "Jean-Marie Le Pen ne représente plus rien !"

le
1
Gilbert Collard était l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI.
Gilbert Collard était l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI.

Audrey Crespo-Mara : Aujourd'hui, est-ce que vous demandez l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du Front national ?La réponse de Gilbert Collard : Ça doit vous réconforter qu'il soit proche de la sortie... Ça fait un moment que vous désirez qu'il parte ! Qu'il nous permette, par ses excès, d'affirmer nos principes, me satisfait. Que Marine ait très clairement dit quelle était la doctrine du Front sur les valeurs républicaines, c'est bien, c'est clair, c'est net ! Quel regard portez-vous sur ces propos de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol : "Nous sommes dirigés par des enfants d'immigrés à tous les niveaux. (...) Manuel Valls est français depuis trente ans, moi depuis mille ans !"Il se vieillit ! Il se vieillit... Moi, si je l'avais en face de moi, je lui dirais : Jean-Marie, Lazare Ponticelli, ça ne vous dit rien ? C'était un immigré italien. À l'âge de 16 ans, il s'est engagé volontairement dans la légion. Il a été le plus vieux Poilu de France. Et il a dit : "La France m'a tout donné, je lui dois tout." Des Lazare Ponticelli, on ne les insulte pas !Mais Jean-Marie Le Pen, en passant de "les pétainistes sont des Français comme les autres" à Pétain qu'il n'a "jamais considéré comme un traître", au "monde blanc en danger", il coche toutes les cases de la rediabolisation du parti !On n'a entendu que Bruno Gollnish, député européen, canal historique du FN, soutenir Jean-Marie Le Pen. "Ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 10 avr 2015 à 08:01

    Et tout le monde y va à la rechercher d'une virginité républicaine pour le FN