Gérard Filoche, profession : indigné

le
2
Gérard Filoche a indigné une partie de sa famille politique.
Gérard Filoche a indigné une partie de sa famille politique.

Il ne regrette rien. Pourtant, son tweet de mardi sur la mort de l'ancien patron de Total Jean-Christophe de Margerie a provoqué une avalanche de pincements de nez. Moralistes 2.0, militants de droite, éditorialistes, cadres du PS et de l'opposition se sont déchaînés sur l'ancien inspecteur du travail, membre du bureau national du parti depuis 1994. Le député Éric Ciotti a été l'un des plus prompts à l'invectiver sur Twitter. Mardi, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Manuel Valls a eu des mots durs à son encontre et a déclaré qu'il ne méritait pas de rester au PS. Il a été très applaudi par les députés (excepté dans les rangs de l'extrême gauche)."C'est une diversion. Il veut faire oublier que trois anciens ministres votent contre son budget (Aurélie Filippetti, Benoît Hamon et Delphine Batho, NDLR)", explique Gérard Filoche, outré, au Point.fr. Pour le titulaire d'une maîtrise de philosophie, le conflit qui l'oppose à ses détracteurs est avant tout politique. Comme son tweet : "Ce n'est pas parce que quelqu'un est mort qu'il faut arrêter de parler de politique. J'ai le droit de me demander si son successeur va continuer son oeuvre." "Je ne suis pas ministre ni député. Ce n'est pas mon rôle de faire des condoléances. D'ailleurs, j'en ai fait l'après-midi quand on m'a tendu un micro devant Solférino. J'ai de l'empathie", poursuit-il. Et de rappeler que le travail nécrologique du journal Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le jeudi 23 oct 2014 à 06:24

    Doit être un peu maso le filoche .. que fait il au PS et surtout pourquoi y reste t il ?

  • pichou59 le mercredi 22 oct 2014 à 20:09

    inspecteur du travail, et une licence de philo cela mène au ps...