George Zimmerman, l'homme le plus haï des États-Unis ?

le , mis à jour le
0
George Zimmerman lors de son arrestation le 18 novembre 2013.
George Zimmerman lors de son arrestation le 18 novembre 2013.

George Zimmerman, l'Américain acquitté en 2013 du meurtre du Trayvon Martin, 17 ans, aurait vendu le pistolet utilisé pour tuer le jeune homme. Selon l'ancien vigile de quartier de Stanford, en Floride, « il s'agissait d'une occasion unique d'acquérir un fragment de l'histoire américaine ». La vente aux enchères s'est conclue mercredi soir aux États-Unis, ravivant les polémiques et parachevant la réputation sulfureuse du personnage.

L'issue de cette mise aux enchères soulève encore quelques questions. Parmi les 10 profils participant à la vente en ligne, certains, comme Alex White ou John Smith, auteur de l'ultime offre à hauteur de 138 900 dollars, avaient d'ailleurs été temporairement supprimés par le site. Le sérieux de ces participants est d'autant plus remis en question que certains commentaires revendiquaient avoir falsifié la vente.

Un communiqué de United Gun Group, le site qui a hébergé la vente, affirmait cependant après la clôture des enchères que Georges Zimmerman examinait les offres et les fonds des acheteurs déclarés. En parallèle de l'enchère publique menée sur le site, une autre a été organisée auprès d'acheteurs pré-sélectionnés. L'acheteur réel de l'arme, dont l'identité n'est pas connue, pourrait avoir préféré cette voie.

Des enchères qui ravivent les tensions raciales

La mise aux enchères du pistolet utilisé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant