Geoffroy Didier : "La droite doit faire sa révolution intérieure"

le
0
Geoffroy Didier, cofondateur de la Droite forte.
Geoffroy Didier, cofondateur de la Droite forte.

Le Point : Hier, on disait la Droite forte sarkolâtre. Qu?en est-il aujourd?hui ?

Geoffroy Didier : Il est étrange de ne pas pouvoir apprécier l?énergie de Nicolas Sarkozy sans être nécessairement traité de sarkolâtre ou d?ultra. Demanderiez-vous à Édouard Philippe [le député-maire du Havre et soutien actif d?Alain Juppé, NDLR] s?il est juppélâtre ? Ce n?est pas dans mon caractère d?être un fan ou une groupie. J?ai une liberté totale de penser et j?y tiens. J?ai la force de mes convictions et l?envie de porter mes valeurs : le mérite, qui doit être la boussole de toute action publique ; le patriotisme, parce que la nation française est de plus en plus en danger ; et la liberté, pour débarrasser la société de ses vieux réflexes, de ses inerties et de ses corporatismes.

On a quand même le sentiment qu?il y a une évolution chez la Droite forte, vous osez davantage prendre vos distances avec Nicolas Sarkozy... Vous vous êtes autonomisés ?

C?est avant tout votre perception qui change. Nous avions été caricaturés, nous sommes désormais écoutés. Notre détermination à incarner les valeurs du sarkozysme est intacte : le parler-vrai, l?engagement de terrain, le courage d?assumer ses idées et d?accomplir jusqu?au bout des réformes malgré les forces d?inertie. Il n?y a pas de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant