Génération K, les enfants de Katniss

le
0
Pour Noreena Hertz, les jeunes qui accèdent aujourd'hui à l'âge adulte sont profondément affectés par le climat anxiogène de l'époque. Au point de s'identifier aux héros de Hunger Games, à commencer par Katniss Everdeen, d'où son surnom de génération K.
Pour Noreena Hertz, les jeunes qui accèdent aujourd'hui à l'âge adulte sont profondément affectés par le climat anxiogène de l'époque. Au point de s'identifier aux héros de Hunger Games, à commencer par Katniss Everdeen, d'où son surnom de génération K.

Oubliez les générations X, Y et même Z... Voici venu le temps de la génération K. Comme la chercheuse britannique Noreena Hertz a surnommé la cohorte d'enfants nés au tournant du siècle dernier. Au terme d'une vaste enquête, menée au printemps auprès de 2 000 jeunes filles occidentales nées entre 1995 et 2002, l'économiste vient de publier un portrait-robot de cette génération en passe d'accéder à l'âge adulte. Autant le dire tout de suite, la photographie n'est pas franchement flatteuse. Elle révèle même des traits de caractère un peu inquiétants.

Mais pourquoi donc avoir affublé cette génération de la lettre K ? "Tout simplement en référence à Katniss Everdeen, l'héroïne de Hunger Games, interprétée par Jennifer Lawrence au cinéma", explique l'universitaire. À l'en croire, ce personnage de "survivor", orpheline de père et fille d'une mère dépressive, ne serait pas seulement l'une des héroïnes préférées des jeunes. Elle en serait, aussi et surtout, l'emblème !

Défiance et sens du devoir

Selon l'étude de Noreena Hertz, les "vingtenaires" actuels, qui constituent ce qu'elle appelle le "dernier cru" du millénaire, seraient à l'image de Katniss Everdeen. Cette "nouvelle" génération présenterait ainsi un caractère détonnant mêlant un inextinguible désir de rébellion résultant d'une forte défiance face aux autorités à un réel sens du devoir et du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant