Gaza : un élu piégé par un usurpateur islamophobe ?

le
0
Le compte qui se présente comme celui de Jacques Renaud, qui nie être sur Twitter.
Le compte qui se présente comme celui de Jacques Renaud, qui nie être sur Twitter.

Un tweet dans l'après-midi a mis le réseau social en ébullition. Et pour cause. Sous la photo (impubliable) d'un enfant palestinien déchiqueté par une explosion, cette réponse supposée être écrite par un élu de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire) Jacques Renaud : "Il s'agit de viande halal, je suppose ?"En voici une version expurgée publiée sur TwitterOr, l'élu dément en être l'auteur et a déposé une plainte pour usurpation d'identité. "L'enquête est en cours", a confirmé mercredi auprès de l'AFP le parquet d'Angers. Dans un communiqué diffusé par la municipalité, l'élu incriminé affirme qu'il n'"utilise pas ce genre de technologies" et qu'en conséquence, il ne peut avoir "tenu les propos ignobles qui lui sont attribués sur Twitter". Jacques Renaud "condamne avec la plus grande fermeté cette usurpation d'identité", ajoute le communiqué."Il ne se rend pas compte de ce qui lui arrive"L'élu était injoignable mercredi dans la soirée, mais la première adjointe au maire de Montreuil-Juigné, Nathalie Lemaire, a, elle aussi, affirmé à l'AFP que M. Renaud "n'a jamais eu de compte Twitter". "Il ne va jamais sur Internet", a ajouté la première adjointe. Un examen des tweets du compte laisse planer le doute, alternant des échos du conseil municipal avec des propos outranciers et truffés de fautes d'orthographe. Selon Nathalie Lemaire, l'élu n'a pas d'ennemi connu. Mais l'usurpateur a même "continué à tweeter" sous le nom de Jacques...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant