Gaza - ONU : "Le blocus doit être levé"

le
0
Un Palestinien derrière les barbelés au point de passage de Rafah.
Un Palestinien derrière les barbelés au point de passage de Rafah.

Peu avant la trêve de 72 heures qui a débuté ce jour à minuit, James Rawley, coordinateur des opérations humanitaires de l'ONU dans la bande de Gaza, a accordé un entretien à l'AFP. Selon lui, Gaza sombrera de nouveau dans la guerre dans quelques mois si Israël ne lève pas son blocus, a-t-il mis en garde.

Il n'a pas mâché ses mots sur ce qu'il estime être un échec de la communauté internationale : "Trois bases de l'ONU ont été attaquées et des gens sont morts, donc nous avons échoué, collectivement, la communauté internationale, à mettre fin au massacre et à protéger les gens", a dénoncé le responsable de l'ONU, avant de souligner que, sans levée du blocus dans la bande de Gaza, une paix durable était presque illusoire.

"Le blocus doit être levé, pas seulement pour faire parvenir du matériel afin de reconstruire, mais pour permettre à Gaza de faire ce qu'elle faisait très bien il y a 10 ans : commercer", a affirmé M. Rawley. "Gaza a un potentiel immense. Les gens sont pleins d'initiatives, ils sont bien éduqués, il existe des marchés potentiels, en Israël et en Cisjordanie. Le blocus doit être levé, pour que Gaza puisse se développer", a encore dit ce responsable.

Un blocus depuis 2006

La levée du blocus est l'une des exigences fondamentales des Palestiniens dans leurs négociations avec Israël pour un accord durable de cessez-le-feu. Pour l'heure, les négociateurs, qui ont conclu dimanche une trêve de 72 heures...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant