Gay Pride : "Nous exigeons des droits"

le
1
L'édition de 2013, à Paris.
L'édition de 2013, à Paris.

"Nous existons, nous exigeons des droits" : des milliers de personnes ont bravé la pluie samedi à Paris pour prendre part à une Gay Pride aux accents très revendicatifs notamment sur la famille et les discriminations liées à l'orientation sexuelle. "Est-ce que la pluie va nous arrêter ?" interpelle une voix au micro. "Non", répond la foule, qui ondule au rythme des sound systems, déterminée à faire la fête et à poursuivre le combat.La marche des fiertés lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT) a toujours été festive et revendicative. Des panneaux clamant que "l'amour est un droit" se mêlent donc aux perruques arc-en-ciel et à quelques drag queens. Mais l'édition 2014 a un goût particulier, d'autant qu'elle coïncide avec l'annonce d'une probable reculade du gouvernement sur les ABCD de l'égalité, une expérimentation pour lutter contre les stéréotypes sexués à l'école."Colère et déception""Il y a de la colère ou de la déception, selon les tempéraments", résume Sylvie, 40 ans, de passage avec sa compagne et leur fils d'un an et demi endormi dans une poussette. Comme elle, de nombreux participants regrettent aussi que le gouvernement n'ait pas ouvert la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes ni avancé sur le statut des beaux-parents. Un an après l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, Pascal, 50 ans, est désabusé : "L'an dernier, on a fait la fête, j'ai pu me marier en septembre. Mais cette année, on a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le dimanche 29 juin 2014 à 09:10

    Ils exigent des droits ??? je rêve ! moi j'exige que ma retraite pour laquelle j'ai cotisé pendant 42 ans, lourdement, soit revalorisée au taux de l'inflation réelle ! ça c'est un DROIT et je peux l'EXIGER !