Galina Timchenko : "La mort de Boris Nemtsov ne changera rien"

le
0
Boris Nemtsov a été assassiné à l'âge de 55 ans.
Boris Nemtsov a été assassiné à l'âge de 55 ans.

Le Point.fr : Que reste-t-il de l'opposition en Russie ? Galina Timchenko : Elle est sur le point de disparaître, tout comme les institutions démocratiques. Si on parle d'une véritable opposition, et non de tous ces gens qui jouent à l'opposition à la Douma (Chambre basse du Parlement), alors il n'y en a plus. Il y a, bien sûr, Solidarnost (parti fondé en 2008 par des membres de l'opposition libérale, dont Boris Nemtsov), le Parti du progrès d'Alexeï Navalny et Yabloko (le parti libéral le plus ancien), mais ces forces n'ont aucune influence.

Et dans la société civile ?

Les gens peuvent encore s'engager dans la défense des droits de l'homme ou dans l'organisation des campagnes électorales des candidats indépendants. Hélas, ce genre d'activité risque d'être compromis par les nouvelles lois, notamment celle qui réduit la marge de manoeuvre des ONG russes financées depuis l'étranger.

Les tensions qui traversent actuellement la société russe peuvent-elles se dissiper avec le temps?

Je ne vois en ce moment aucun espoir de réconciliation. Le climat d'intolérance se traduit par une véritable guerre de tous contre tous. Parallèlement, les milieux économiques qui pourraient peser sur le cours des événements semblent tétanisés. Leur principale préoccupation est de sauver leur business. Voyez-vous un rapport entre l'assassinat de Boris Nemtsov et la situation en Ukraine ?

Non, c'est plutôt un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant