Gabon : éviter l'embrasement

le
0

Près d'une semaine après les résultats de l'élection gabonaise contestée, le bras de fer continue entre le Président Ali Bongo et le candidat malheureux à la présidentielle, Jean Ping. De leur côté, les observateurs de l'Union Européenne notent une "anomalie évidente" dans les résultats du scrutin. La France, par la voix de son premier Ministre Manuel Valls demande un recomptage des voix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant