Fronde de femmes politiques contre la loi Rebsamen

le
3
DES FEMMES POLITIQUES DÉNONCENT LA LOI REBSAMEN
DES FEMMES POLITIQUES DÉNONCENT LA LOI REBSAMEN

PARIS (Reuters) - Huit anciennes ministres et secrétaires d'Etat et une députée épinglent dans une tribune publiée vendredi le projet de loi sur le dialogue social et l'emploi de François Rebsamen qui signe selon elles un "retour en arrière" du gouvernement en matière d'égalité professionnelle.

Publiée sur le site SOS égalité professionnelle, la tribune est signée par Yvette Roudy (PS), Nicole Ameline (UMP), Marie-Georges Buffet (PCF), Cécile Duflot (EELV), Aurélie Filippetti (PS), Chantal Jouanno (UDI), Catherine Vautrin (UMP), Rama Yade (PR) et Marie-Jo Zimmermann (UMP).

"Le projet de loi sur le dialogue social et l'emploi supprime deux outils indispensables de l'égalité professionnelle : la production par l'entreprise d'un document dédié, le Rapport de Situation Comparée et l'organisation d'une négociation spécifique", écrivent les signataires.

"Ces outils garantissaient notamment la visibilité de la thématique dans l'entreprise", ajoutent-elles. "En matière d'égalité femmes-hommes, rendre visible les inégalités est une étape déterminante pour faire reculer 'l'illusion de l'égalité' et mobiliser les acteurs et actrices sur le sujet".

"Nous avons le sentiment d'assister aujourd’hui à un retour en arrière alors que tous les efforts doivent être maintenus pour faire progresser l’égalité professionnelle entre les femmes et hommes", concluent-elles.

Le projet de loi sur le dialogue social et l'emploi est examiné jusqu'à vendredi soir à l'Assemblée nationale.

(Marine Pennetier, édité par Pierre Sérisier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wljs le vendredi 29 mai 2015 à 10:56

    Franchement, si leur affaire avait un autre objectif que de faire du buzz en utilisant le féminisme, on peut penser que quelques personnalités masculines se seraient associée à leiur démarche. A moins qu'il ne s'agisse d'attiser un conflit sexiste. C'est misérable d'n être là pour se pousser sur la scène politique.

  • godardja le vendredi 29 mai 2015 à 10:44

    mqsd, je vous trouve très négatif. Si une telle unanimité droite-gauche entre femmes se fait à propos de ce texte, c'est qu'il doit y avoir un loup quelque part.

  • mqsd le vendredi 29 mai 2015 à 10:00

    belle brochette d'apparatchiks qui ne savent rien faire d'autre que de signer des petitions pour essayer d'exister