Fréquentation record au Puy du Fou

le
0

Le parc à thème vendéen devrait s'approcher des deux millions de visiteurs pour cette saison 2014 et conforter son statut de deuxième parc le plus visité de l'Hexagone derrière Disneyland Paris.

Selon toute vraisemblance, le parc à thème du Puy du Fou devrait boucler sa saison 2014 avec près de 1,9 million de visiteurs. Le site conforterait ainsi sa place de second parc à thème français en termes de fréquentation, titre décroché l'an passé. Il reste très loin derrière la quinzaine de millions de visiteurs de Disneyland Paris mais pourrait creuser l'écart avec ses concurrents que sont le Futuroscope et le parc Astérix.

Il reste encore un mois au Puy du Fou pour boucler sa saison mais septembre ne pèse pas plus de 100 000 visiteurs en général et le parc compte à ce jour une avance de 140 000 visiteurs par rapport à l'an passé (saison bouclée à 1,74 million d'entrées). Au passage, le parc lancé par Philippe de Villiers se permet de battre plusieurs records: pic de fréquentation à 22 200 visiteurs le 16 août et semaine record le 18 août avec 121 600 visiteurs. Sur le printemps et l'été, la hausse de la fréquentation dépasse les 15 % et atteint même 40 % dans les hôtels grâce à l'ouverture d'un nouvel établissement.

Derrière le Futuroscope en chiffre d'affaires

«Dans les hôtels, le remplissage était quasiment de 100 % cet été, se félicite Nicolas de Villiers, président de l'association du Puy du Fou. Elle devrait atteindre 88 % sur l'ensemble de la saison». Le succès de l'hôtellerie permet aux clients de passer désormais deux ou trois jours sur place. Le Puy du fou n'a pas eu non plus à subir de contrecoup de la météo, car «il y a de plus en plus d'activités couvertes permettant de profiter du spectacle dans les meilleures conditions», explique Nicolas de Villiers.

Côté chiffre d'affaires en revanche, même si celui-ci devrait dépasser les 70 millions d'euros, il pourrait rester derrière ses concurrents Astérix ou Futuroscope (76 millions en 2013). «Nous sommes ouverts deux fois moins longtemps que le Futuroscope, se défend Nicolas de Villiers et si nous sommes derrière c'est que nos prix d'entrée sont plus bas.» Au passage, il souligne que les ventes de produits dérivés sont aussi bien moins présentes. Si le succès du Puy du Fou se confirme, c'est selon ses dirigeants car «les visiteurs sont sensibles à notre modèle artistique original». Une formule qui permet d'éviter les longues files d'attente et de profiter des spectacles sans avoir à séparer la famille en plusieurs groupes.

L'an prochain, le Puy du Fou devrait s'enrichir d'un nouveau spectacle avec pour toile de fond la guerre de 14-18 et il y a fort à parier que de nouveaux projets d'hébergement ne devraient pas tarder à faire leur apparition.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant