Frédéric Cuvillier choisit de ne pas rejoindre le gouvernement

le
1
FRÉDÉRIC CUVILLIER NE SERA PAS DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT
FRÉDÉRIC CUVILLIER NE SERA PAS DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, qui s'est vu proposer de continuer à ce poste dans le gouvernement Valls II, annonce mardi dans un communiqué qu'il refuse faute de moyens pour mener une politique "cohérente".

Celui qui est maire de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) précise qu'il se consacrera désormais "à une ville et à une région objets de (ses) passions."

"La mise en place d'une véritable politique maritime intégrée, digne de notre Nation, deuxième surface maritime mondiale, les nouvelles politiques de mobilité, la structuration des filières industrielles créatrices d'emplois, l'innovation dans des projets structurants et ambitieux nécessitent une volonté politique forte et une capacité d'action pleine et entière", écrit Frédéric Cuvillier dans un communiqué.

"Dans la configuration qui m'a été proposée, j'estime ne pas disposer de cette capacité d'action et de l'autonomie nécessaire à la réussite d'une politique cohérente porteuse d'espoir pour nos territoires et nos concitoyens, confrontés à une crise profonde", ajoute-t-il.

Frédéric Cuvillier a été ministre des Transports sous Jean-Marc Ayrault, puis secrétaire d'Etat sous Manuel Valls.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 le mardi 26 aout 2014 à 18:52

    Étrange, il parle comme un entrepreneur. cela signifierait-il que les sociaux libéraux jettent aussi l'éponge ?