Franz-Olivier Giesbert : "Valls, le kamikaze de la République"

le
1
Franz-Olivier Giesbert.
Franz-Olivier Giesbert.

Un discours de politique générale est toujours un passage obligé qui peut se révéler périlleux pour celui qui le prononce. Jacques Chaban-Delmas a montré trop d'ambitions et suscité immédiatement la méfiance de Georges Pompidou. Édith Cresson à la fois stressée, timorée et véhémente avait raté son examen de passage, tout comme Jean-Marc Ayrault, il y a un peu plus de deux ans, en se montrant compassé et rigide. Pour Franz-Olivier Giesbert, Manuel Valls a brillé ce mardi 16 septembre. Force et conviction, violence et volontarisme, le Premier ministre a su jouer sur toutes les cordes sensibles du moment. Un discours qui aurait dû plaire aux socialistes, mais également aux communistes et à la droite. FOG est sorti conquis de ces 45 minutes de one-man-show : "Une belle performance, un grand numéro, une star est née !" Ce sont les premiers mots qui sont venus à l'esprit de Franz-Olivier Giesbert en regardant le discours de politique générale de Manuel Valls cet après-midi.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 17 sept 2014 à 09:45

    La gestuelle se rapproche de plus en plus de celle de captaine pédalo