"François Hollande ment", assure Cécile Duflot

le
4
François Hollande et celle qui était alors ministre du Logement, Cécile Duflot, en janvier 2013 à Paris.
François Hollande et celle qui était alors ministre du Logement, Cécile Duflot, en janvier 2013 à Paris.

Après les révélations de l'affaire Baupin, le parti Europe Écologie-Les Verts a décidé d'animer un atelier sur le harcèlement lors de son université d'été à Lorient samedi 27 août. Si la question du sexisme a durement touché la formation politique, Cécile Duflot a trouvé une occasion de dénoncer une autre illustration de cette méprise de la gent féminine au sein des grandes institutions de la République lors de ce rendez-vous. Interrogée sur un épisode polémique du quinquennat par le site BuzzFeed, l'ancienne ministre a ciblé le chef de l'État en déplorant une sortie malheureuse. Il ne s'agit pas d'agression ou de harcèlement, mais une démonstration de « sexisme », selon la candidate à la primaire du parti écologiste.

Le site internet a interpellé la femme politique sur un passage du livre Conversations privées avec le président de Karim Rissouli et d'Antonin André. Dans cet ouvrage, qui regroupe plusieurs confessions de François Hollande sur les grands moments de son quinquennat, le locataire du Palais de l'Élysée épingle son ancienne ministre en se souvenant de la polémique sur les Roms fin 2013. Au mois de septembre de cette année, l'élue s'était offusquée d'une déclaration de Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, qui avait estimé que les Roms avaient « vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie ». Cécile Duflot l'avait accusé d'être allé « au-delà de ce qui met en danger le pacte...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Mig737 il y a 3 mois

    "FH ment"? Et bien cela fait bien longtemps que les français s'en sont rendu compte (en majorité), il serait temps d'ouvrir les yeux, mais on ne mort pas la main qui nous nourrit, sauf quand elle ne nous nourrit plus...

  • mucius il y a 3 mois

    "illustration de cette méprise de la gent féminine" est-il écrit dans l'article. Je dirais plutôt : "illustration de CE MEPRIS de la gent féminine"

  • frk987 il y a 3 mois

    Comment la SG peut-elle payer des censeurs à la botte des socialos, ça me dépasse. Au moins je puis dire que j'ai tout clôturé chez eux et qu'ils ne me reverront JAMAIS comme client !!!!!!

  • frk987 il y a 3 mois

    Ah pauvre censure, que vous allez être mal en mai 2017.....