François Hollande, "junkie du texto"

le
0
Que ce soit pour traiter avec ses ministres ou avec les journalistes, François Hollande est un véritable accro aux textos.
Que ce soit pour traiter avec ses ministres ou avec les journalistes, François Hollande est un véritable accro aux textos.

Pour avoir une chance de joindre François Hollande, rien de tel qu'un bon vieux SMS. Libération révèle en effet le goût prononcé du chef de l'État pour l'utilisation frénétique de textos. Qu'il s'agisse de communiquer avec ses ministres ou de prendre rendez-vous avec des journalistes, le président n'aime rien tant que pianoter sur l'écran de son smartphone, ignorant ouvertement le protocole.Seul hic, ces échanges intempestifs de SMS se font souvent directement avec les ministres, à l'insu des collaborateurs concernés. Il arrive qu'ils viennent parasiter le circuit classique des arbitrages. "Ça peut lui arriver de trancher une décision par SMS avec un ministre sans en avoir informé le collaborateur qui travaille sur le dossier", rapporte ainsi un conseiller du président. Idem pour la communication avec la presse : en mai 2014, le président cale ainsi une interview au Journal du dimanche - celle où il annonce le fameux "retournement économique" - sans en informer son tout nouveau conseiller en communication, Gaspard Gantzer.Un bombardement textuel difficile à encaisser pour certains. "Avec son portable, Hollande est sur notre dos en permanence, confie un ministre. Lequel d'entre nous n'a pas pris un SMS dans la gueule depuis le début du quinquennat ?" En fait, un tel privilège n'est pas l'apanage de tous, précise Libération. Beaucoup de ministres, à l'instar de Vincent Peillon, qui a été en charge de l'Éducation nationale, ou...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant