François Hollande et Manuel Valls en baisse dans un sondage

le
12
NOUVEAU RECUL DE L'EXÉCUTIF DANS UN SONDAGE
NOUVEAU RECUL DE L'EXÉCUTIF DANS UN SONDAGE

PARIS (Reuters) - Les cotes de confiance de François Hollande et Manuel Valls ont chacune baissé de trois points par rapport à fin décembre, à 24% pour le président et 32% pour le Premier ministre, selon un sondage Harris Interactive pour Délits d'opinion paru lundi.

La cote du chef de l'Etat retombe à son niveau d'octobre, avant un mois de novembre marqué par les attaques de Paris et Saint-Denis et une spectaculaire embellie dans les sondages.

Le chef du gouvernement, dont la cote est inférieure de deux points à celle d'octobre, revient à son niveau d'août 2014, le plus bas jamais atteint par Manuel Valls depuis son entrée à Matignon il y a un peu moins de deux ans.

Pour le couple exécutif, le recul est particulièrement net auprès des sympathisants de gauche: François Hollande perd onze points chez les socialistes et 12 chez les partisans du Front de gauche, et le Premier ministre en perd neuf dans les rangs socialistes.

"Les sympathisants de gauche critiques mettent en avant les promesses non tenues ainsi que la politique menée (un positionnement jugé trop à droite, une déception sur le plan économique, l’absence perçue de constance)", selon Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique-opinion de Harris Interactive.

"On ne peut exclure que les débats sur la déchéance de la nationalité produisent des effets auprès de cette population. Si cette thématique ne ressort pas en tant que telle, nous avons souvent vu que les débats au sein de la gauche – et a fortiori – du PS nuisent à l’appréciation de l’exécutif", ajoute-t-il.

Cette étude a été réalisée en ligne du 26 au 28 janvier auprès d'un échantillon de 1.020 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

(Simon Carraud, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le mardi 2 fév 2016 à 12:42

    Et encore ils se demandent pourquoi personne ne veut d'eux.

  • M9095115 le mardi 2 fév 2016 à 12:37

    D'ici 2017 l'équipe de branques ajoutera bien encore 200000 chomeurs en faisant un petit effort

  • M3366730 le mardi 2 fév 2016 à 07:26

    Hé oui, en 2008 un peut plus de 3 millions de chômeurs et à fin 2015 : 5 440 000 millions de chômeurs hors ceux sortis des listes ou en catégorie D (formation ou pseudo formation). + 700 000 depuis l'arrivée de FH hors ceux radiés ou sortis des listes.

  • bernm le lundi 1 fév 2016 à 18:47

    Le chomage augmente, l'insecurite augmente, et tout ce qu'on entend depuis 1 mois, c'est la decheance de la notionalite qui va concerner 2-3 gars.... Ils ont completement perdu la notion de priorite.

  • guerber3 le lundi 1 fév 2016 à 18:24

    Notre petit Goebbels ne doit pas être content...!

  • M999141 le lundi 1 fév 2016 à 18:15

    Vu le bilan, 24, mais c'est énorme !

  • guerber3 le lundi 1 fév 2016 à 18:13

    Illusion, illusion : ces personnages sont les marionnettes des banques, et les faux sondages fabriqués par les médias marionnettes des politiques n' intéressent personne sauf eux-mêmes obligés d' en parler puisque c' est leur gagne-pain...!!!

  • nicog le lundi 1 fév 2016 à 18:13

    un at-tent-at et leur cote remontera.

  • berkowi le lundi 1 fév 2016 à 17:54

    Je me demande qui paye pour ces sondages qui n'intéressent pas grand monde. Ceci est vrai aussi pour les commentaires qui analysent ces sondages. Tant qu'il n'y a pas d'enjeu, car les élections sont pour 2017 et pas avant, les "ceussent" qui achètent ces sondages ont vraiment de l'argent à jeter par les fenêtres.

  • M8252219 le lundi 1 fév 2016 à 17:42

    Pourquoi devraient-ils remonter ils courent tous les deux pour leur réélection,c'est le seul objectif de leur politique. Sinon ils auraient été moins K..