François Hollande démuni face au Front national

le
1
Pour que le FN recule, le pays doit avancer et s'affirmer où il est attendu : l'action économique, la solidarité, la sécurité, affirme François Hollande.
Pour que le FN recule, le pays doit avancer et s'affirmer où il est attendu : l'action économique, la solidarité, la sécurité, affirme François Hollande.

Dans Le Parisien, François Hollande se dresse sur la route du Front national. Avec quelles armes, quelles munitions ? "Pour que le FN recule, dit-il, le pays doit avancer et s'affirmer où il est attendu : l'action économique, la solidarité, la sécurité. Trop de gens ont le sentiment d'être abandonnés, oubliés. Ma responsabilité, c'est de démontrer qu'aucun territoire, aucun citoyen, aucune catégorie n'est oublié. Notamment en milieu rural. La France ne s'est jamais grandie en s'enfermant."Les formules du président sonnent creux et gageons qu'elles ne déplaceront pas une seule voix. Quand il évoque la ruralité, il oublie de mentionner que son gouvernement a fait le choix des métropoles, un choix urbain qui correspond d'ailleurs à la bascule démographique du pays de la campagne vers les villes. Il évoque la solidarité, mais celle-ci est désormais perçue comme un dû quand elle s'exprime à travers le RSA ou l'indemnisation du chômage... Les Français n'y voient plus le signe de la solidarité dans l'esprit de ceux qui ont fondé la Sécurité sociale en 1945.Les faits narguent le pouvoirLe mot à la mode est la "chasse aux fraudeurs" tant une partie de l'opinion (notamment les classes moyennes), accablée d'impôts, a le sentiment de traîner une remorque trop lourde au nom de la prétendue solidarité. Enfin, il évoque la sécurité au moment où la France vient de connaître une série d'attentats terrifiants. Même quand son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 6 mar 2015 à 10:22

    C'est qui qui a mis en place le FN...le grand Mitteux , que son élève assume.......