François Fillon tacle les universités françaises, "des foyers de marxisme"

le
4
Fillon regrette que la France n'ait pas connu de révolution thatchérienne.
Fillon regrette que la France n'ait pas connu de révolution thatchérienne.

Dès les premières lignes, The Telegraph le présente comme le "prochain président de la France". François Fillon a livré quelques confidences au quotidien britannique lors de son passage à Londres pour commémorer l'appel du 18 Juin.

Dans cet entretien, épinglé par Le Lab d'Europe 1, l'ancien Premier ministre n'est pas tendre avec la France. Il regrette qu'elle n'ait "jamais eu de révolution thatchérienne ou de réformes réalistes comme celles de Gerard Schröder en Allemagne" et étrille un pays dont les médias "sont, à une majorité écrasante, de gauche".

Fillon prend des cours d'anglais

"Nos universités sont des foyers de marxisme", poursuit celui qui est marié à une professeur de littérature française à la Sorbonne. D'ailleurs, confesse-t-il, ne possédant pas un niveau suffisant dans la langue de Shakespeare, il prend "des leçons", mais pas avec sa femme Pénélope qui "s'agace quand (il) essaie de parler avec elle en anglais".

La France est-elle sur la voie de la rédemption, selon l'ancien locataire de Matignon ? "Je sens un changement dans l'opinion publique. Il y avait un soutien inconditionnel pour les grèves du service public, en raison du consensus sur la protection sociale. Mais plus maintenant", estime-t-il.

"Je sens une vraie révolte, un désir de liberté, moins d'intervention de l'État dans l'économie et dans la vie privée", lâche-t-il encore au Telegraph, qui le qualifie d'"homme raisonnable". "Mais les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcsim5 le lundi 23 juin 2014 à 09:31

    Petit bourgeois donneur de leçon...

  • M1765517 le lundi 23 juin 2014 à 08:23

    il a quand même été aux affaires, alors le constat à la chirac, le recul à la sarko; on a donnéet ces ex de tout payés par l'argent public, on en veut plus !

  • fbordach le lundi 23 juin 2014 à 07:40

    Bienvenue au Kolkhoze! Il n'y a pas besoin d'être ancien Ministre pour le constater, il n'y a qu'à assister à certains cours pour comprendre que si l'URSS n'existe plus certains professeurs pensent encore que le communisme est un projet économique qui fonctionne... Maintenant, vu la médiocrité de nos politiques, il y a peu de chance que l'université s'ouvre réellement au monde voire au monde réel et qui plus est au monde du travail...

  • M4189758 le lundi 23 juin 2014 à 07:16

    JPi - Le 'Tha Tchèrisme' a été mis au point par 'Madame' Thatcher. Quand nous aurons un homme d'état, en France, nous aurons notre Fillonisme par exemple. Mais d'ici là,filons loin, les universités sont et seront des foyers d'ailleurs vu la médiocrité de nos polis tiques. Quand aux journaleux, ils sont bien de gauche dans leur majorité: surtout sur BFM.