"François Fillon joue sur la défiance des Français envers les médias"

le
0
François Fillon doit affronter plusieurs polémiques qui secouent sa campagne électorale.
François Fillon doit affronter plusieurs polémiques qui secouent sa campagne électorale.

Le Point.fr : Dans sa conférence de presse, François Fillon a visé les médias par son vocabulaire (« lynchage » par le « tribunal médiatique ») et s'en est pris à Envoyé spécial ou Mediapart. Comment analysez-vous cette stratégie ?

Laurent Bouvet : Je la vois comme une manière de jouer l'opinion de droite, son c?ur électoral, contre la presse. Il essaie de reprendre l'offensive après dix jours difficiles. Il a mis en accusation les médias dans leur rôle de « lyncheurs » de personnalité. Il a appuyé sur des pratiques qui peuvent poser question. C'est le cas, notamment, de la publication de certains documents judiciaires ou du découpage en séquences de l'interview de Penelope Fillon pour ne retenir que la phrase qui met à mal la défense de son mari. Il y a toute une partie de l'électorat de la droite qui considère que ce qui important, c'est avant tout l'opération de déstabilisation contre leur candidat et pas forcément le c?ur de la polémique.

C'est une méthode qui n'est pas nouvelle : en 2007, François Bayrou s'en était pris aux médias en attaquant TF1, Nicolas Sarkozy a fait campagne contre la presse en 2012, Jean-Luc Mélenchon peste souvent contre les journalistes... Est-ce une tactique gagnante ?

Cela peut payer parce que les médias...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant