François - Cyrille Ier : les secrets d'une rencontre historique

le
1
Les enjeux de la rencontre historique entre le pape François et le patriarche de Moscou Cyrille Ier.
Les enjeux de la rencontre historique entre le pape François et le patriarche de Moscou Cyrille Ier.

Journaliste spécialiste du Vatican, Constance Colonna-Cesari vient de publier Dans les secrets de la diplomatie vaticane (Seuil). Pour Le Point.fr, elle décrypte les enjeux de la rencontre entre le pape François et le patriarche de Moscou Cyrille Ier.

Le Point.fr : Pourquoi la rencontre entre le pape François et le patriarche Cyrille Ier est-elle qualifiée d'historique ?

Constance Colonna-Cesari : Aucune rencontre entre un pape et un patriarche orthodoxe russe n'a jamais eu lieu depuis le concile de Florence, en 1439. C'est donc un événement de grande portée. Il représente un pas de plus dans la poursuite de l'?cuménisme, engagée par l'Église catholique après le concile de Vatican II (1962-1965) ? auparavant, hors l'Église catholique, point de salut ! Il n'est pas étonnant que ce mouvement soit accéléré par un pape argentin, pays qui s'est construit grâce aux vagues migratoires.

Avant François, Jean-Paul II aussi s'était fait l'apôtre de l'?cuménisme, notamment en organisant les rencontres d'Assise en 1986?

Évidemment. Jean-Paul II avait compris que l'?cuménisme était une arme diplomatique : pour ouvrir les frontières, il faut entretenir de bonnes relations avec les religions. Le pontificat de Jean-Paul II fut celui d'exploits diplomatiques. C'est ainsi que le...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Catholiques et orthodoxes doivent fusionner, les différences de doctrine sont réservées aux docteurs de l'Eglise. Quand je vois que les catholiques ont essayé de se rapprocher des protestants, autant je n'ai rien contre, mais ce sont de vrais hérétiques. Alors....Cathos-Orthodoxes Unis, voilà ce serait vraiment une véritable avancée ou bien un simple retour aux sources.