Fouilles dans les transports : Vidalies "préfère la discrimination"

le
1
Le nom d'Alain Vidalies a été cité parmi les successeurs possibles de François Rebsamen au ministère du Travail.
Le nom d'Alain Vidalies a été cité parmi les successeurs possibles de François Rebsamen au ministère du Travail.

Alain Vidalies est ministre des Transports, un portefeuille technique qui laisse son titulaire dans l'ombre. Il est aussi pressenti pour remplacer François Rebsamen au ministère du Travail. Est-ce pour cela qu'il cherche à devenir célèbre ? En tout cas, l'attaque déjouée dans le Thalys vendredi soir lui permet d'être invité en radio. Reste à y dire quelque chose qui marque les esprits

C'est chose faite ce lundi matin sur Europe 1. Interrogé sur le risque de délit de faciès alors que la SNCF prévoit le renforcement des fouilles "aléatoires" de bagages, Alain Vidalies adopte le "parler-vrai" et sort tout à trac : "À chaque fois qu'on parle de fouille aléatoire, quelqu'un dit "oui, mais ça risque d'être discriminatoire. Eh bien, écoutez, moi, je préfère qu'on discrimine, effectivement, pour être efficace plutôt que de rester spectateur."

Un ministre socialiste qui prône ouvertement la discrimination dans les contrôles, c'est inédit. Comme on pouvait s'y attendre, la déclaration provoque une bronca dans les réseaux sociaux.

L'un se demande le sort réservé à l'un des héros du Thalys, barbu et noir, si les recommandations du ministre des Transports était suivies à la lettre

  

Le journaliste Johan Hufnagel s'interroge sur la politique de l'éventuel futur ministre du Travail.

  

D'autres se contentent de rappeler les engagements du président en 2012.

 On peut...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le lundi 24 aout 2015 à 11:40

    Tous les actes terroristes de ces 20 dernières années ont pour origine des arabes distingables par leur faciès typique. Par souci d'efficacité et d'économie, il semblerait judicieux de ne contrôler qu'eux dans les transports. Ces niaiseries à propos de mesures discriminatoires coûtent des vies et beauicoup d'argent!