Forex : 5 banques mises à l'amende pour manipulation du marché des changes

le
0
Vue nocturne de La City, à Londres. Photo d'illustration.
Vue nocturne de La City, à Londres. Photo d'illustration.

L'imposition, le mercredi 12 novembre, par les régulateurs américain, britannique et suisse d'une amende de 2 milliards de livres (2,55 milliards d'euros) à cinq banques internationales (1) impliquées dans le formidable scandale des devises à Londres jette la lumière sur les dysfonctionnements de l'un des plus importants marchés financiers au monde. Le Forex (Foreign Exchange) draine plus de 5 000 milliards de dollars (4 000 milliards d'euros) de transactions quotidiennes, l'équivalent du produit intérieur brut annuel de l'Allemagne. Londres contrôle 41 % des volumes.À première vue, la taille énorme du Forex, les sommes considérables en jeu et le grand nombre de participants protègent ce marché visible, mobile et vital des manipulations. Sur le marché des grandes devises liquides, comme le dollar, l'euro ou la livre sterling, c'est l'ordinateur qui obtient des correspondants de par le globe les meilleurs taux pour les clients. Le nombre limité de devises activement négociées dans le monde, une quinzaine largement dominées par le billet vert, constitue un rempart contre les mauvaises surprises. C'était sans compter avec l'ingéniosité d'une bande de traders londoniens sans foi ni loi. Racontons par le truchement d'une reconstitution leur façon de manipuler le marché des monnaies après la crise de 2007-2008. À 7 heures du matin, à l'issue d'une courte présentation sur les premières tendances du marché et les indicateurs économiques qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant