Fleur Pellerin : "Je n'ai pas pleuré"

le
0
Fleur Pellerin a été brutalement remerciée par François Hollande lors du dernier remaniement ministériel.
Fleur Pellerin a été brutalement remerciée par François Hollande lors du dernier remaniement ministériel.

« Dire que je n'ai pas accusé le coup, que je n'ai pas été choquée par la nouvelle serait mentir. Mais je n'ai pas pleuré. » Quelques jours après son éviction brutale du gouvernement lors du dernier remaniement ministériel, Fleur Pellerin dit son ressentiment à l'Obset confirme les révélations, vendredi, du Point.fr. Quelques minutes avant l'annonce officielle, la ministre de la Culture croyait garder son poste et se disait, devant les caméras de télévision, « rassurée » quant à son avenir rue de Valois. Un instant plus tard, c'est la douche froide : Fleur Pellerin est remplacée par Audrey Azoulay, conseillère et proche du président.

Aussi, Fleur Pellerin, dans son entretien à l'Obs, ne cache pas son ressentiment vis-à-vis de François Hollande. « Va au spectacle et flatte : j'avais pris ces mots du président pour une boutade. En fait, ils étaient ma feuille de route », raconte-t-elle, avant d'ajouter : « Je ne voulais pas que ce ministère soit celui du 1 % qui va à l'Opéra et à la Comédie-Française. J'ai vu très souvent le président, et il ne m'a jamais signifié que je faisais fausse route. Toute transformation implique de bouleverser des rentes, et donc suscite des résistances et des ranc?urs. »

Un ministère inutile ?

La ministre dit avoir dû faire face au « milieu parisien, autocentré ». Et Fleur Pellerin d'attaquer : « Alors, quand je lis...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant