Fiscalité : pourquoi nous sommes toujours surtaxés...

le
19

C'est bien connu, la France est réputée pour être la championne des prélèvements obligatoires. Une étude de l'institut Rexecode confirme cette tendance : en Europe, la France fait partie des plus mauvais élèves en terme de pression fiscale. Les explications de Laurent Grassin, journaliste à Boursorama. Ecorama du 8 septembre 2017, présenté par Emilie Chaussier sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olgal il y a 3 mois

    les Grecs on joué à dépenser sans compter... avec le résultat qu'on connait

  • LERINS il y a 3 mois

    Pour en finir avec notre fiscalité mortifère pour l'économie, l'emploi et le pouvoir d'achat des français, il serait grand temps d'adopter le principe fiscal d'exonération de la production décrit dans le blog intitulé : REMBOURSER LA DETTE PUBLIQUE SANS APPAUVRIR LES CITOYENS.

  • 265023 il y a 3 mois

    @mcarre1, plutôt que de s'en prendre à des innocents, je rêve que l'EI s'en charge, ses exécutant deviendraient populaire !

  • mcarre1 il y a 3 mois

    "la France est réputée pour être la championne des prélèvements obligatoires. " elle est aussi réputée pour guiIIotiner ses dirigeants quand elle en a trop marre.

  • davidpec il y a 3 mois

    @ voeuxplu : le problème n'est pas le coût des fonctionnaires : ils coutent moins cher qu'il y a 25 ans en pourcentage du PIB. Le problème c'est la sécurité sociale avec les retraites qui nous coûtent de + en + cher et l'assurance maladie.

  • davidpec il y a 3 mois

    @ voeuxplu : d'où vous viennent ces chiffres ? J'en ai d'autres : quatre catégories d’institutions publiques bénéficient des prélèvements obligatoires : 1/ l’État et les organismes divers d’administration centrale, bénéficiaires de près du tiers des prélèvements obligatoires ; 2/ les administrations publiques locales (près de 15%) ; 3/ la Sécurité sociale (plus de 54% ) ; 4/ l’Union européenne (moins de 1%).

  • voeuxplu il y a 3 mois

    Clemenceau disait: « Plantez des fonctionnaires, il poussera des impôts ! ». Triste constat d’arriver à 57% de prélèvements sur la richesse nationale (base 2016) avec 42% en impôts plus 15% en charges sociales. Il y a bien 2 France ! « Ceux qui créent de la richesse et ne veulent plus la partager et ceux qui veulent partager la richesse et oublient d’en créer ! » Méditez.

  • 265023 il y a 3 mois

    @ pelochon , pour nous racketter ces sales individus on des idées. La réplique que j'ai choisi est celle de l'arroseur arrosé et des idées moi aussi j'en ai.

  • davidpec il y a 3 mois

    @ pelochon " qui profite réellement de la Sécu : pas ceux qui bossent beaucoup en tout cas."En effet. Un peu moins de la moitié du budget de la sécurité sociale sert à payer les retraites ; et les retraités, effectivement, je vous le confirme, ne travaillent pas beaucoup :-))

  • pelochon il y a 3 mois

    qu'il y ait des impôst pourquoi pas, mais qui profite réellement de la Sécu : pas ceux qui bossent beaucoup en tout cas. Mais le pire c'est que la France taxe le capital d'une manière confiscatoire. Or le capital, c'est ce qui reste aux ménages APRES les impôts sur le revenu. Autrement dit c'est de l'épargne et taxer l'épargne, c'est une double imposition, c'est du vol caractérisé. Le tout dans un contexte où les politiques trop nombreux trempent tous plus ou moins dans de multiples affaires.