Finances des collectivités : la Cour des comptes tire la sonnette d'alarme

le
0
La premier président PS de la Cour des comptes, Didier Migaud, a publié mardi son troisième rapport annuel sur les finances locales.
La premier président PS de la Cour des comptes, Didier Migaud, a publié mardi son troisième rapport annuel sur les finances locales.

"Les perspectives d'évolution des finances locales mettent en évidence les limites d'une baisse des dotations appliquée de manière uniforme." La Cour des comptes tire la sonnette d'alarme sur les finances des collectivités locales dans son troisième rapport annuel sur le sujet publié mardi. La diminution de 10,75 milliards de la dotation globale de fonctionnement (DGF) allouée par l'Etat de 2015 à 2017 s'annonce difficilement absorbable. En tout cas si elle est poursuivie selon la logique actuelle, c'est-à-dire au prorata des recettes respectives des communes, départements et régions, avertissent les magistrats de la Rue de Cambon.

L'État justifie l'ampleur de l'effort demandé aux collectivités locales par leur poids dans la dépense publique, soit 20 % du total. Elles doivent donc assumer à peu près 20 % du plan d'économies de 50 milliards, dont 3,7 milliards par an en 2016 et en 2017.

Des dépenses de fonctionnement trop dynamiques

Mais l'évolution de leur finance fait douter de leur capacité à absorber un tel choc. Si les collectivités locales n'ont pas le droit de s'endetter pour financer leurs dépenses de fonctionnement, elles ont une nouvelle fois été obligées de puiser dans leur épargne (excédent) pour équilibrer leurs comptes en 2014.

La faute à des dépenses qui ont augmenté plus vite (+ 2,2 %) que leurs recettes (+ 1,3 %) pour la troisième année consécutive. Les dépenses de rémunérations...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant