Fillon, la "radicalité" face au "système"

le
10
FILLON NE RENONCERA PAS À "LA RADICALITÉ" DE SON PROGRAMME
FILLON NE RENONCERA PAS À "LA RADICALITÉ" DE SON PROGRAMME

PARIS (Reuters) - François Fillon a réaffirmé mardi qu'il ne renoncerait pas à "la radicalité" de son programme pour l'élection présidentielle, accusant la gauche d'"instrumentaliser la peur contre tout changement" avec le Front national pour "acolyte".

Lors de ses voeux aux parlementaires et à la presse, François Fillon s'est paradoxalement posé en candidat anti-"establishment" et anti-"système" face aux accusations de brutalité sociale dont il fait l'objet.

"Je vais riposter, m'expliquer, préciser mes objectifs, les compléter, mais pas de zigzags", a-t-il affirmé, alors qu'il a déjà expurgé son plan de réforme du système de santé d'un de ses chapitres les plus controversés - la modulation des remboursements entre "gros" et "petits" risques.

"La démocratie, ce n'est pas un programme pour les primaires, un autre pour les présidentielles et pourquoi pas un programme pour les législatives!", a-t-il lancé en présence de parlementaires sarkozystes, juppéistes, désormais fédérés au sein de son état-major de campagne.

"Il y a une volonté commune de redresser le pays, les divergences sont marginales", assure une proche d'Alain Juppé, que François Fillon devrait rencontrer à Bordeaux fin janvier-début février.

Fort de son plébiscite surprise à la primaire de la droite et du centre, l'ancien Premier ministre, dont la cote marque le pas dans les sondages, a de nouveau mis en garde contre "les grilles de lecture du microcosme" face à "l'insondable" : une "France silencieuse et fiévreuse".

"La radicalité et la franchise de mon projet m'exposent aux critiques et aux caricatures de ceux qui sont mous et flous."

UN GAULLISTE EN MAI

"Quels brevets nos adversaires ont-ils pour jouer les professeurs d'économie, les sauveteurs de notre modèle social ou les vigies de la République? Aucun!", a-t-il lancé en visant les socialistes, qui ont selon lui rendu la France "inaudible" en Europe.

François Fillon a confirmé qu'il se rendrait le 23 janvier à Berlin pour parler Europe avec Angela Merkel.

Se moquant de la primaire de la gauche - "la course à celui qui dépensera le plus, qui réformera le moins" - il a montré cette confiance qui lui valait des sourires condescendants durant la campagne de la primaire : "Il se peut (...) qu'un gaulliste prenne les commandes au mois de mai."

Une assurance qu'il a affichée ensuite auprès des journalistes, estimant que son investiture "n'est pas étrangère à la renonciation de François Hollande".

De l'ex-Premier ministre Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche, il critique "les dérives". Emmanuel Macron? Il pose un oeil vigilant mais serein sur un candidat qui "dit des choses générales et sympathiques, mais ne s'avance pas plus. C'est pour cela qu'il plaît", balaye-t-il.

Thierry Solère, porte-parole du candidat, explique que l'état-major ne sous-estime pas l'ancien ministre de l'Economie "qui est capable de prendre des voix sur la droite". "On ne le prend pas à la légère : il y a une bulle, va-t-elle éclater?"

Quant à François Bayrou, François Fillon juge "ridicule" ses attaques contre l'affirmation de ses convictions chrétiennes et rejette tout marchandage. "Je n'échangerai pas des morceaux de programmes contre des circonscriptions", dit-il.

"Il y a des circonscriptions qu'on peut négocier, pas mon programme", a-t-il souligné.

Un programme dont il admet qu'il devra être enrichi sur des sujets tels que l'environnement, l'organisation territoriale, les banlieues, la culture.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal il y a 9 mois

    jusqu'en 2012 : 15 ans de services et 3 enfants donnaient le droit à une pension de retraite et à la sécu avec un peu plus de 13 ans de service. "C'est scandaleux ! ! !". Idem pour le supplément familial de traitement, leur 2 ème alloc qui date de 1941 et comme une exclusivité fr : le non plafonnement des allocs. à un certain nombre d'enfants C'est insupportable de taper toujours sur les mêmes.

  • sarestal il y a 9 mois

    "Repousser l'âge de la retraite à 65 ans" ne passera pas. On demande toujours aux mêmes de payer les excès qui persistent. Que l'on commence par supprimer les départs en retraites à 50-55 ans. (SNCF RATP EDF F.T etc...) sans oublier de diminuer la pension de ceux qui sont partis à 50 52 ans voir moins pour les femmes fonctionna ires avec 15 ans de service et 3 enfants qui ont une retraite équivalente à celle d'un agriculteur ayant bossé 42 ans!

  • paspil il y a 9 mois

    QD on me dit qu'un ancien premier ministre c'est un anti - systeme , je ne comprends pas ... ca ne me donne pas envie de connaitre son programme , si celui ci est du meme tonneau que son affirmation il ne peut etre qu'un amas de billevesées ...

  • peggy111 il y a 9 mois

    fillion veut moins de pauvreil s terresse a eux juste pour avoir leur voix il va meme a aller chez emaus mais pendant 5 ans qu il etait premier ministre il s en est pas beaucoup inquitè c est vrai que lui a besoin de rien avec son chateau il veut seulement la remuneration de president et apres a vie

  • rillouto il y a 9 mois

    ah ca ira ca ira ca ira,les aristocrates ont les vaincra .........

  • M7403983 il y a 9 mois

    mais oui rillouto . Calmez vous et prenez une bonne tisane avant d'aller faire dodo !!!!

  • rillouto il y a 9 mois

    quand bruxelles lui dira non pour depasser les 3% de deficit,il va faire quoi le fifi ? parce que son programme,c'est 4,5 / 5 % de deficit,voir plus ... il va dire a bruxelles : " je fais ce que je veux " ?? ahah,c'est fou ce qu'on peut faire croire aux gens ...

  • M7403983 il y a 9 mois

    Il faut faut espérer que Mme MERKEL le recevra. En principe, cela ne devrait pas poser de problème. Contrairement au bébé Macron qui s'est pris une fin de non recevoir !!!!!!!

  • janaliz il y a 9 mois

    L'alliance de la carpe et des lapins fait feu de tout bois et met au grand jour la réalité d'une alliance profonde entre gauche et droite aux extrêmes... Une belle purée digne du brouillard londonien...

  • antoin94 il y a 9 mois

    Vas y FIFI : tu vas tous les bais.......!