Feu vert à l'extradition de l'oligarque russe Alexeï Kouznetsov

le
0
L'OLIGARQUE RUSSE ALEXEÏ KOUZNETSOV VA ÊTRE EXTRADÉ VERS SON PAYS
L'OLIGARQUE RUSSE ALEXEÏ KOUZNETSOV VA ÊTRE EXTRADÉ VERS SON PAYS

LYON (Reuters) - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon a autorisé vendredi soir l'extradition vers la Russie d'Alexeï Kouznetsov, oligarque russe poursuivi pour une fraude financière estimée à 400 millions d'euros.

La justice française a assorti cette décision de réserves, précisant qu'Alexeï Kouznetsov ne pourra pas être soumis à des travaux forcés s'il est condamné en Russie et que les autorités françaises s'accordaient la possibilité de visites pour vérifier les conditions de son emprisonnement.

La Russie reproche à son ressortissant d'avoir racheté, entre novembre 2005 et novembre 2008, par le biais d'un système complexe, les dettes de collectivités locales garanties par Moscou et contracter d'autres prêts qu'il aurait détourné à son profit.

Toujours selon l'accusation, les fonds auraient profité d'un système de blanchiment passant par deux hôtels de la station savoyarde de Courchevel appartenant à Janna Bullock, épouse américaine de Kouznetsov.

L'ancien ministre des Finances de la région de Moscou avait quitté la Russie en 2008 pour s'installer en France, à Gassin près de Saint-Tropez. Il y a été interpellé le 5 juillet 2013.

Alexeï Kouznetsov a expliqué à la barre lors de l'audience du 18 septembre craindre pour sa vie dans son pays pour avoir dénoncé les conditions de détention dans les prisons russes et les traitements infligés aux opposants au pouvoir.

En janvier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait déjà autorisé l'extradition de Kouznetsov, mais sa décision a été cassée en avril par la Cour de cassation.

(Catherine Lagrange, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant