Fadela Amara : l'ex-ministre de Sarkozy rentre au bercail !

le , mis à jour le
0
Fadela Amara fait partie de la « Belle Alliance populaire » qui vise, pour le PS, à préparer la présidentielle de 2017.
Fadela Amara fait partie de la « Belle Alliance populaire » qui vise, pour le PS, à préparer la présidentielle de 2017.

Après la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2007, elle était déjà présentée par la droite comme une « prise de guerre ». Neuf ans plus tard, c'est désormais la gauche qui utilise ce terme à propos de Fadela Amara. L'ex-élue PS, ancienne présidente de Ni putes ni soumises avait rejoint le gouvernement Fillon de 2007 à 2010 en charge de la politique de la ville. Ce mercredi, son nom a en effet refait surface à gauche. Elle fait partie de la « Belle Alliance populaire » qui vise, pour le PS, à préparer la présidentielle de 2017, comme l'explique Le Figaro.fr.

Une nouvelle entité placée au centre-gauche

Jean-Christophe Cambadélis a annoncé le lancement de cette « fédération » qui vise selon lui à « la substitution au PS d'une formation politique rassemblant tous ceux qui auront participé ». Cette nouvelle entité se veut clairement placée au centre-gauche, comme l'explique le document de cinq pages destiné à lancer « La Belle Alliance populaire » : « entre ceux qui veulent liquider notre modèle social et ceux qui ne veulent rien bouger, il y a la place pour une gauche fidèle à ses valeurs progressistes ».

Pourtant, peu de personnalités « nouvelles » se sont précipitées pour rejoindre le mouvement. Les seuls à y prendre part ont déjà déclaré, depuis longtemps, leur bienveillance envers le chef de l'État. C'est le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant