Factures individuelles de chauffage : une économie de 150 euros par an et par foyer

le
10

La loi sur la transition énergétique prévoit l'individualisation des factures dans les bâtiments équipés d'un chauffage central, d'ici le 31 mars 2017. Près de 4,5 millions de foyers en France sont concernés.

Entrée en vigueur le 17 août 2015, la loi sur la transition énergétique oblige les copropriétés détentrices d'un chauffage collectif à individualiser les factures, sous peine d'une amende de 1500 euros par an, et par logement. Dès le 16 février 2017, les copropriétaires seront également dans l'obligation d'inclure ce sujet à l'ordre des assemblées.

Afin d'anticiper de possibles déconvenues, le Syndicat de la mesure, qui regroupe les entreprises du secteur des instruments de mesure ( eau, énergie thermique, hydrocarbures), a lancé jeudi, une campagne de sensibilisation, afin d'accompagner le changement. «L'économie constatée est d'environ 150 euros par an et par foyer», précise une porte-parole de la campagne. Ce calcul s'effectue à partir d'une surface et d'une facture moyenne, en soustrayant les frais de location.

«Avec moins de 4 euros par mois (location, entretien, relève…) la mise en place de l'individualisation est finalement peu coûteuse au regard de la diminution de la consommation énergétique.» L'économie d'énergie réalisée serait de «19,82% en moyenne», révèle ainsi une étude de l'organisation. «Ce résultat corrobore la vingtaine d'enquêtes menées chez nos voisins européens.»

3000 emplois créés

Deux types de technologies seront requis: les anciens immeubles nécessiteront l'installation d'adaptateurs d'énergie, tandis que les nouveaux bâtiments devront s'équiper de compteurs thermiques d'énergie. Ces deux dispositifs, intégrés aux systèmes de chauffage, permettront d'évaluer la quantité de chaleur émise par les particuliers. Sont concernés tous les radiateurs: sèches-serviettes, panneaux, fontes et aluminium.

«Dans le secteur de la mesure, l'installation, l'entretien et les relevés des appareils devraient à terme créer 3000 postes», ajoute encore la porte-parole. Techem et Proxiserve figurent parmi les grandes sociétés du marché. Celui-ci est évalué à 120 millions d'euros par le Syndicat de la mesure.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1225460 le dimanche 13 déc 2015 à 23:38

    Dans une copropriété, quand vous payez aux tantièmes, si vous avez trop chaud, vous ouvrez la fenêtre, le supplément de consommation est réparti entre tous ; quand vous payez au compteur vous baissez le thermostat des radiateurs et vous réduisez votre facteur. Ah mon bon monsieur si vous saviez ?

  • idem12 le dimanche 13 déc 2015 à 16:54

    Dans ma copro nous nous étions renseignés à une époque il fallait compter 200 euros par radiateur donc en clair avec 5 radiateurs il faut compter environs 7 ans pour amortir la dépense....le temps qu'il faudra pour les changer...

  • dupon666 le dimanche 13 déc 2015 à 15:54

    ceux qui sont au centre de l'immeuble se feront chauffer par les voisins..

  • clausfer le dimanche 13 déc 2015 à 09:13

    Encore un effet d'annonce. Le combustible ne représente qu'environ 50% du prix du chauffage; le reste c'est l'entretien de l'installation. Mais c'est quand même un peu plus moral que la répartition à la surface. Le coût global reste le même, voire augmentera.

  • heimdal le dimanche 13 déc 2015 à 08:41

    De toute façon la co-pro fera payer la facture du chauffage ,que ce soit individuellement ou collectivement.Le problème est le même pour l'eau,les poubelles,etc..une personne seule paiie toujours pour les autres .

  • heimdal le dimanche 13 déc 2015 à 08:38

    Les entreprises de mesures ont réussi leur lobbying au grand désarroi des co-locataires qui devront payer un service supplémentaire. Comment une simple mesure peut-elle faire gagner 20% sur la facture .Il faut être énarque pour gober de telles imbécilités.

  • b.renie le dimanche 13 déc 2015 à 05:59

    Encore une usine à gaz qui va coûter 120 millions d'euros, qui va les payer ? nous les co-propriétaires et locataires alors qu'il suffit de régler convenablement la chaudière collective. C'est une nouvelle usine à gaz socialiste. qui jette l'argent des autre par la fenêtre. Mais les réformes pour réduire le train de vie de l'Etat en supprimant tout ce qui est inutile ou inefficace Zoro fait zéro

  • faites_c le samedi 12 déc 2015 à 18:55

    «L'économie constatée est d'environ 150 euros par an et par foyer», précise une porte-parole de la campagne.!!! Soit 10% de la facture énergétique d'une maison de 200 m2 dans l'est de la France ou quasi 30% de la facture actuelle!!! Certains n'hésitent pas à sortir des co nneries plus grosses qu'eux pour justifier l'arnaque mise en place! Qu'un système de mesures permette de se rendre compte d'excès commis pourquoi pas mais en attendre plus de 20% d'économies faut pas rêver!

  • sibile le samedi 12 déc 2015 à 14:32

    avec un compteur sur la tuyauterie chauffage à l'entrée de l'appartement, comme pour l'eau ?

  • ericlyon le samedi 12 déc 2015 à 11:54

    Comment est-ce possible de mesurer la consommation individuelle pour un chauffage collectif équipé d'une chaudière collective et de radiateurs à eau répartis sur l'ensemble du bâtiment ?