Fabius : "Il y a des ambiguïtés au sein de la coalition"

le
0
Laurent Fabius a quitté mercredi ses fonctions de ministre des Affaires étrangères, et devrait être nommé à la présidence du Conseil constitutionnel.
Laurent Fabius a quitté mercredi ses fonctions de ministre des Affaires étrangères, et devrait être nommé à la présidence du Conseil constitutionnel.

Laurent Fabius, qui a quitté mercredi ses fonctions de ministre des Affaires étrangères et devrait être nommé à la présidence du Conseil constitutionnel, dressait au micro d'Olivier Mazerolles sur RTL un bilan de son action à la tête de la diplomatie française.

Sur la Syrie

« La situation en Syrie est dramatique. Bachar el-Assad a à son passif la responsabilité principale de 260 000 morts et la moitié de la population a dû quitter son domicile. L'objectif de la France est d'avoir une Syrie libre, où chacun, quelle que soit son ethnie, puisse vivre en paix. C'est quasiment impossible avec monsieur Bachar el-Assad puisqu'il a tué - directement ou indirectement - et fait fuir la moitié de la population. Assad est un assassin. Il est maintenu en place par les Russes et les Iraniens. Ce sont les Russes qui bombardent les civils : ils devraient bombarder Daech, mais ils bombardent l'opposition modérée. Ils sont complices. (?) Il faut que les négociations puissent reprendre les éléments du régime et l'opposition modérée. »

LIRE aussi notre article Syrie : Bachar pour l'éternité ? (abonnés)

Sur Obama et Poutine

« Il y a des ambiguïtés au sein de la coalition. Je crois que le président Obama veut surtout ne pas engager de forces importantes sur place. (?) En août 2013, alors que Bachar el-Assad avait utilisé une arme chimique contre son...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant