EXCLUSIF. La nouvelle charge d'Onfray contre le confort intellectuel de la gauche

le , mis à jour le
0
Le philosophe Michel Onfray.
Le philosophe Michel Onfray.

Deux mois après son violent différend avec Manuel Valls, le philosophe Michel Onfray pourfend une nouvelle fois le confort intellectuel de la gauche et du Premier ministre. Dans une longue interview au Point, il analyse le schisme qui divise la gauche sur l'islam, la réforme du collège, Emmanuel Todd et la politique du gouvernement. Extrait.

Le Point?: Pour avoir osé briser l?unanimisme autour du 11 janvier et de l?esprit Charlie, Emmanuel Todd est excommunié. Cela ne devrait-il pas vous inciter à le soutenir??

Michel Onfray?: Je ne me décide pas en fonction des excommunications, mais à partir d?une connaissance directe et personnelle du dossier. J?ai donc lu Emmanuel Todd pour me faire un avis. Je ne souscris pas à la thèse islamo-gauchiste d?un islam religion des opprimés et des dominés. Ni non plus à un certain nombre de thèses de l?auteur?: Mahomet "personnage d?un groupe central faible et discriminé". La transformation de Michel Houellebecq en responsable de la barbarie de l?islam terroriste. L?idée d?une France rurale profondément raciste qui serait descendue dans la rue le 11 janvier pour manifester sa haine de l?islam. Cette autre idée selon laquelle l?islamophobie aurait partout accueilli l?événement tragique du 7 janvier? Il y a là une dénégation du réel assez symptomatique de cette gauche antilibérale qui se retrouve dans le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant