EXCLUSIF. Jérôme Lavrilleux joue sur les mots... nous aussi !

le
0
Jérôme Lavrilleux a reconnu fin mai que des prestations fournies par la société Bygmalion avaient été indûment facturées à l'UMP au lieu d'être imputées aux comptes de campagne du candidat Sarkozy.
Jérôme Lavrilleux a reconnu fin mai que des prestations fournies par la société Bygmalion avaient été indûment facturées à l'UMP au lieu d'être imputées aux comptes de campagne du candidat Sarkozy.

Jérôme Lavrilleux jure qu'il n'a pas accordé d'interview au Point ! Pourtant, jeudi 29 mai, jour de l'Ascension, il est venu chercher dans sa Peugeot rouge Anna Cabana à la gare de Saint-Quentin, dans l'Aisne. Il l'a ensuite guidée dans un restaurant nommé Brochettes & Cie. Ils ont discuté ensemble pendant quatre heures. Jérôme Lavrilleux a poussé la courtoisie jusqu'à régler l'addition, puis il a raccompagné notre journaliste à la gare. Donnons-lui quitus sur un point, il ne s'est pas prêté au jeu de l'interview questions-réponses, mais il s'est (beaucoup) livré. Il a accepté que l'on dessine un portrait de lui. Il a apporté une foule de précisions et de détails.... Ses paroles troublantes, ambiguës et souvent lourdes de sous-entendus sont celles d'un homme bouleversé. Quelques exemples parmi d'autres :

"Quand les enquêteurs vont voir que je n'ai pas pris de fric, ça va être un problème." "J'ai acheté (ma maison) en 2006 (...) 400 000 euros. J'ai pris un crédit de vingt ans. J'ai 20 000 euros sur un livret A, 30 000 euros sur mon compte courant. J'ai 100 euros d'actions dans une société civile. Voyez, je m'en suis foutu plein les poches. Au bout de vingt-deux ans ­d'activité ­professionnelle ! Ils pourront venir retourner chaque latte de mon parquet, je n'ai rien à cacher, rien de rien."

"Personne n'a eu le courage de dire stop à Sarkozy." Lui non plus ? "Je ne le voyais que lors des meetings. Le reste du temps, c'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant