Européennes 2014 : le PS a la gueule de bois

le
3
Le siège du Parti socialiste, rue de Solférino, à Paris.
Le siège du Parti socialiste, rue de Solférino, à Paris.

"C'est la soirée où il faut être à Paris", ironise Matthias Fekl, député du Lot-et-Garonne. En réalité, l'ambiance est bien morne Rue de Solférino dimanche soir. Les chiffres qui circulent depuis 19 heures confirment ce que prédisaient les sondages : le parti de la majorité arrive en troisième position des élections européennes, derrière l'UMP et le FN, qui caracole en tête.

La cour intérieure du siège du PS se remplit peu à peu. Plus que la colère, c'est l'abattement qui prédomine chez les rares dirigeants qui s'aventurent parmi les journalistes. "C'est la catastrophe", "c'est terrifiant", "eh bien, c'est beau...", lâche François Kalfon, l'un des secrétaires nationaux. Hasard ou pas, ce sont les leaders de la fronde contre le gouvernement qui viennent majoritairement délivrer leur parole aux journalistes, à l'exception de Luc Carvounas, sénateur très proche de Manuel Valls. Le patron de l'Assemblée Claude Bartolone et l'ancien ministre de la Ville François Lamy se montreront. L'ancien député de l'Essonne Jérôme Guedj fume une cigarette sur les marches du perron et souffle : "Après le 21 avril 2002, on avait dit plus jamais ça... Et voilà le FN en tête. On ne peut pas faire comme si ça n'existait pas." "Il ne suffit pas de changer de gouvernement"

Ce que réclament les fameux 41, qui se sont abstenus le 29 avril lors du vote à l'Assemblée sur le pacte de stabilité budgétaire, c'est un changement de cap....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 90342016 le lundi 26 mai 2014 à 08:14

    le bleue marine me va si bien

  • frk987 le lundi 26 mai 2014 à 07:56

    Démission d'Hollandouille serait la moindre des choses s'il lui restait un peu d'honneur. Il est pire qu'un morbach pubien avec sa clique de branquignoles, Manolo en tête encore plus c.. que le Zéro précédent.

  • M1961G le lundi 26 mai 2014 à 07:19

    les français demandent à hollande la dissolution , c'est évident .l'abstention arrive en tête , puis suit le fn , l'ump , le ps . c'est la deuxième déculoté pour hollande . hollande a mis en avant le fn . hollande est le seul responsable du score fn . un français sur deux qui vote fn est pour sanctionner le pouvoir en place . hollande , c'est fini ........