Ettore Scola, l'art de mettre en scène les petites gens

le
0

Louise Dupont et Thomas Baurez reviennent sur la disparition du réalisateur italien Ettore Scola, à l’âge de 84 ans. Le cinéaste avait l’art de raconter la grande histoire à travers le regard des petites gens. Il a laissé quelques chefs-d’œuvre derrière lui : "Une journée particulière", "Nous nous sommes tant aimés" ou encore "Affreux, sales et méchants".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant