États-Unis : une fillette dénonce les violences contre les Noirs

le
0
Zianna Oliphant, émue aux larmes à la tribune du conseil municipal de la ville de Charlotte.
Zianna Oliphant, émue aux larmes à la tribune du conseil municipal de la ville de Charlotte.

Zianna Oliphant a 9 ans. Et pourtant, la fillette a voulu témoigner de la situation discriminatoire dont est victime la communauté afro-américaine dans sa ville natale de Charlotte (Caroline du Nord), aux États-Unis. Lundi 26 septembre, Zianna a tenu à prendre la parole lors d'une réunion entre manifestants et le conseil municipal de la ville, à la suite des débordements liés à la mort brutale de Keith Scott, abattu par la police le 20 septembre dernier.

Intimidée, mais déterminée, elle lance : « Je n'ai jamais ressenti cela et je ne supporte pas la façon dont nous sommes traités. » Malgré son jeune âge, la petite fille accable les autorités dans cette affaire : « Nous sommes des personnes noires et nous ne devrions pas nous sentir mal. Nous ne devrions pas avoir à manifester, mais vous ne nous laissez pas le choix en nous traitant de cette façon. »

Applaudie par le public présent dans la salle, la gamine, émue aux larmes, poursuit : « Nous avons besoin de nos pères et mères à nos côtés. C'est une honte que nous ayons à aller au cimetière pour les enterrer. » À la suite de son discours, Zianna a avoué à la chaîne NBC qu'elle était nerveuse, mais qu'elle avait décidé d'aller à la tribune pour dire ce qu'elle pensait. « J'ai juste l'impression que ce que la police nous fait subir, juste à cause de notre couleur de peau, n'est pas juste. »...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant