États-Unis : un "pacte de suicide" raté ?

le
0
Jennifer Streit-Spears a été tuée par son compagnon, Kenneth Amyx (Capture d'écran Facebook).
Jennifer Streit-Spears a été tuée par son compagnon, Kenneth Amyx (Capture d'écran Facebook).

Ils auraient scellé un « pacte de suicide » plusieurs mois auparavant. Un accord qui les aurait amenés, l'un et l'autre, à mettre simultanément fin à leurs jours. Dimanche 29 mai, Kenneth Alan Amyx, 45 ans, est passé à l'acte, raconte le New York Times. L'homme a publié sur Facebook une photo de sa compagne, Jennifer Streit-Spears, dénudée et la gorge tranchée. Quelques instants plus tard, il poste sur le réseau social un selfie, montrant son visage rouge de sang, sous-titré de ces quelques mots : « Priez pour nous. » Il passe ensuite un coup de fil à son père : « C'est Ken. Je t'aime. On s'est tranché la gorge. »

Lorsque les policiers et les secours interviennent à Plano, ville de taille moyenne au nord de Dallas, les deux corps gisent au sol. Jennifer est morte. Kenneth est d'abord pris pour mort, avant de laisser échapper quelques bruits. Sa gorge est entaillée de près de huit centimètres, raconte le

Dallas Morning News. Deux couteaux sont sur le sol. Dans l'ambulance, sur le chemin de l'hôpital, Kenneth prononce, dans son délire, quelques mots : « Je l'ai tuée, je l'ai perdue. Je ne la reverrai jamais. Tuez-moi. »

Des mandats d'arrêt pour agression sexuelle

Huit points de suture et quelques heures plus tard, Kenneth commence à parler. Le couple a fomenté un « pacte de suicide », raconte-t-il. Lorsqu'il a enfoncé le couteau dans sa...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant