États-Unis : un oncologue diagnostiquait de faux cancers pour se faire de l'argent

le
1
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Un par un, ils sont venus à la barre. Un par un, ils ont résumé en dix petites minutes, le temps imparti à chacun, des années d'angoisse, de souffrances, de traitements violents qui ont ravagé leurs corps et ruiné leurs finances. Vingt-deux victimes parmi tant d'autres choisies pour témoigner contre le docteur Farid Fata, leur oncologue, qui, au lieu de les soigner, les a démolis à petit feu. Maggie Dorsey, une mère de famille de 43 ans s'est effondrée en larmes laissant sa fille lire son témoignage. À la suite d'un problème sanguin, le docteur Fata a diagnostiqué un cancer et lui a prescrit des séances de chimio. Sauf qu'elle n'avait pas de cancer et que le traitement, très agressif, l'a détruite. "Même si je ne suis pas morte, je suis l'ombre de moi-même", a-t-elle dit. Elle ne peut plus brosser les cheveux de sa fille, assister aux matches de basket de son fils et souffre le martyre. "Je lui ai fait confiance et lui faisait confiance à mon assurance?"

Farid Fata, un cancérologue réputé d'origine libanaise, était à la tête d'une série de cliniques dans la banlieue de Détroit. Pendant des années, il a prescrit quantité de traitements les plus coûteux possible, même quand le patient n'en avait pas besoin, pour soutirer de l'argent aux assureurs privés et à l'assurance publique Medicare. Il leur a facturé ainsi près de 35 millions de dollars dont il a touché au moins 17 millions en remboursements devenant l'oncologue le mieux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le samedi 11 juil 2015 à 11:21

    On touche le fond du fond.....de l'horreur à l'état pur.