États-Unis : les enseignants sur un siège éjectable

le
2
En 2009, manifestation contre les coupes budgétaires dans le système éducatif en Californie. Aujourd'hui, le responsable de l'échec scolaire est tout désigné : c'est le mauvais prof.
En 2009, manifestation contre les coupes budgétaires dans le système éducatif en Californie. Aujourd'hui, le responsable de l'échec scolaire est tout désigné : c'est le mauvais prof.

La sécurité de l'emploi, c'est fini pour les enseignants en Californie. C'est du moins ce qu'a décidé un juge de Los Angeles. Un groupe de neuf élèves a intenté il y a deux ans un procès demandant la suppression du statut de titulaire qui empêche de licencier des profs jugés incompétents. Le juge a statué en faveur de ces élèves en estimant que le système en place était "inconstitutionnel" et violait les droits civiques des élèves. Une grande première sur le plan légal qui relance le débat sur les causes de l'échec scolaire et risque d'avoir de grosses répercussions sur le mode de recrutement et d'évaluation des enseignants au plan national. Aux États-Unis, un professeur peut, au bout d'un certain nombre d'années de période d'essai (les règles diffèrent d'un État à l'autre), obtenir une titularisation qui lui accorde de facto l'emploi à vie. En Californie, l'un des États où les enseignants sont le mieux protégés, cette période probatoire dure deux ans seulement. Moralement choquantLe jugement est une énorme victoire pour David Welch, un milliardaire de la Silicon Valley fondateur du groupe Students Matter qui a dépensé des millions en finançant notamment l'équipe d'avocats du procès. Le juge lui a donné raison sur toute la ligne en comparant le cas actuel au célèbre arrêt de la Cour suprême de 1954 qui a déclaré inconstitutionnelles la ségrégation scolaire entre Blancs et Noirs. Mais cette fois, ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4841131 le jeudi 12 juin 2014 à 19:11

    faut pas appliquer en France, on serait en manque de 50% de profs vu le niveau des jeunes

  • M940878 le jeudi 12 juin 2014 à 19:07

    A appliquer en France