États-Unis : le Super Tuesday fera-t-il la présidentielle ?

le
0
Hillary Clinton chez les démocrates et Donald Trump chez les républicains sont les favoris du Super Tuesday.
Hillary Clinton chez les démocrates et Donald Trump chez les républicains sont les favoris du Super Tuesday.

Tout est une question d'arithmétique dans la présidentielle américaine. Aujourd'hui, une douzaine d'États votent pour les primaires, le plus grand nombre de scrutins en un seul jour. Mais plus important que le pourcentage des voix exprimées lors du « Super Mardi », c'est le nombre de délégués qu'un candidat remporte. Il y en a 595 à répartir chez les républicains et 1 012 chez les démocrates, soit respectivement 24 % et 22 % du nombre total de délégués chargés de désigner, lors de la convention du parti en juillet, le candidat à l'élection de novembre. Habituellement, à l'issue du Super Tuesday, on a une idée un peu plus claire des futurs vainqueurs de l'investiture. En principe. En effet, en 2008, Barack Obama et Hillary Clinton se sont retrouvés au coude-à-coude, et c'est finalement le jeune sénateur qui l'a emporté de peu, entraînant une bataille interminable jusqu'au printemps.

Cette année, la dynamique est un peu biaisée puisque sept des douze États se trouvent dans le Sud, une région dominée chez les républicains par un électorat ultra-conservateur et anti-immigration. Ce qui oblige les candidats à se positionner très à droite, au risque de devoir faire le grand écart ensuite pour séduire ailleurs les électeurs modérés. Donald Trump est donné largement gagnant partout, sauf au Texas, patrie de Ted Cruz. Pour ce dernier, c'est un peu la dernière chance. S'il perd dans son bastion, il va sans doute devoir se...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant