États-Unis : Kerry reçoit son homologue cubain, une première en 57 ans

le , mis à jour le
0
Bruno Rodríguez et John Kerry à Washington, le 20 juillet 2015.
Bruno Rodríguez et John Kerry à Washington, le 20 juillet 2015.

Le secrétaire d'État John Kerry a dit lundi que les États-Unis voulaient entretenir des "liens de bon voisinage" avec Cuba, mais a prévenu que la normalisation totale des relations entre les deux pays serait "longue et complexe". Quelques heures après la réouverture d'ambassades à Washington et La Havane, John Kerry ? s'exprimant en espagnol ? s'est félicité "du début de cette nouvelle relation avec le peuple et le gouvernement de Cuba", lors d'une conférence de presse commune avec son homologue cubain Bruno Rodríguez. Mais, revenant à l'anglais, il a ajouté que ce rapprochement ne signifiait "pas la fin des nombreuses différences qui séparent toujours nos gouvernements".

Le ministre des Affaires étrangères cubain Bruno Rodríguez a quant à lui appelé à la fin de l'embargo économique contre Cuba et a demandé la restitution des terrains de la base américaine de Guantánamo. Bruno Rodríguez a dit que La Havane voulait aller de l'avant. Mais il a insisté sur le fait que "lever complètement l'embargo et la restitution du territoire occupé illégalement de Guantánamo" étaient des points "cruciaux pour avancer vers une normalisation" des relations entre les deux pays.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a reçu lundi son homologue cubain Bruno Rodríguez dans les locaux du département d'État, première visite de ce type pour un diplomate de La Havane depuis 1958. John Kerry et Bruno Rodríguez se sont serré la main...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant