États-Unis : comprendre les émeutes de Baltimore

le
0
Quinze policiers ont été blessés, dont six grièvement, et vingt-sept personnes ont été arrêtées, a indiqué Anthony Batts, le chef de la police de la ville.
Quinze policiers ont été blessés, dont six grièvement, et vingt-sept personnes ont été arrêtées, a indiqué Anthony Batts, le chef de la police de la ville.

L'état d'urgence à Baltimore

Le 19 avril dernier à Baltimore, un Afro-Américain de 25 ans est décédé des suites d'une fracture des vertèbres cervicales, qui aurait été causée durant son interpellation par la police, une semaine auparavant. Depuis sa mort, Baltimore est le théâtre quotidien de rassemblements en mémoire du jeune Freddie Gray. Des manifestations qui ont accentué les tensions déjà vives entre les policiers et la population. Le rassemblement pacifique de 3 000 personnes qui a conclu les obsèques de la victime ce 27 avril a même dégénéré en émeutes, qui se sont poursuivies dans la nuit de lundi à mardi.

Des voitures et des supermarchés ont été pillés et incendiés. Quinze policiers ont été blessés, dont six grièvement, dans des affrontements, et vingt-sept personnes ont été arrêtées, a indiqué Anthony Batts, le chef de la police de la ville. Face à la tournure des événements, des milliers de policiers de la région ont été appelés en renfort et des soldats de la garde nationale, envoyés sur place. Le gouverneur du Maryland, le républicain Larry Hogan, a décrété l'état d'urgence et un couvre-feu d'une semaine a été mis en place.

Ce que l'on sait sur la mort de Freddie Gray

Le 12 avril dernier, à 8 h 39, un lieutenant de police aperçoit Freddie Gray qui semble, selon ce dernier, être en possession d'un couteau. Le jeune homme se met à courir et est rattrapé par les officiers à vélo quelques...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant