État islamique : Barack Obama en guerre, malgré lui

le
0
Barack Obama s'est exprimé mercredi pendant un quart d'heure lors d'un discours solennel depuis la Maison-Blanche.
Barack Obama s'est exprimé mercredi pendant un quart d'heure lors d'un discours solennel depuis la Maison-Blanche.

"Détruire" l'État islamique. Voilà le but que s'est fixé Barack Obama. Lors d'une allocution solennelle mercredi depuis la Maison-Blanche, prononcée à la veille du 13e anniversaire des attentats du 11 Septembre, le président américain a promis de frapper l'organisation djihadiste "où qu'elle soit". Vivement critiqué pour avoir publiquement admis fin août ne "pas avoir de stratégie" face à l'hydre djihadiste, Barack Obama a annoncé qu'il allait intensifier les frappes aériennes américaines contre les positions djihadistes, mais aussi renforcer son soutien aux forces irakiennes.

Debout devant un pupitre, drapeau américain en toile de fond, le président s'est montré décidé : "Notre objectif est clair : nous affaiblirons, et, à terme, détruirons l'EI", a-t-il martelé. Pour ce faire, le pensionnaire de la Maison-Blanche a annoncé dans un premier temps l'envoi de 475 conseillers militaires supplémentaires sur les 800 déjà présents en Irak, afin de soutenir les forces kurdes et irakiennes en termes d'équipement, de formation et de renseignement. Une ébauche de stratégie donc, mais aucun calendrier précis.

Pas de troupes au sol

Seule certitude, le président américain a exclu - pour l'heure - l'envoi de troupes américaines au sol. À la tête d'un pays toujours profondément marqué par une "décennie de guerre" en Irak, Barack Obama a assuré que cette campagne serait fondamentalement "différente" de celles d'Afghanistan et Irak,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant