Et Dieu rappela Jean de Colmont !

le
0
Jean de Colmont devant l'hôtel Le Byblos en juillet 2010.
Jean de Colmont devant l'hôtel Le Byblos en juillet 2010.

Saint-Tropez est en deuil. La ville du Bailli de Suffren vient de perdre l'un de ses enfants stars, un homme sans qui elle ne serait sans doute pas devenue la station balnéaire la plus célèbre du monde. Dans les années 1950, Pampelonne n'était qu'une longue plage totalement déserte. Bernard de Colmont, le père de Jean, explorateur et collaborateur de Jacques Soustelle au musée de l'Homme, emmène pour les vacances de Pâques 1954 sa femme et ses trois rejetons camper sur cette langue de sable clair. « Le lendemain matin, mon père nous demande : Vous aimez ? Eh bien, vous êtes chez vous ! », se souvient Jean, le fils aîné. Bernard de Colmont avait dans l'idée d'y réunir ses amis du Club des explorateurs, fondé avec Paul-Emile Victor. L'année suivante, la petite troupe continue de jouer les Robinson lorsqu'elle voit débarquer une équipe de régisseurs, cameramen, comédiens et paparazzis...

C'est le tournage de Et Dieu créa la femme, qui lança Brigitte Bardot au firmament des étoiles du cinéma. Sur la plage, Mme de Colmont fait la cuisine pour tout le monde et son explorateur de mari, qui comprend que l'affaire commence à prendre un tour commercial, décide de déposer le nom. On est sur la plage du Club des explorateurs, on est en 1955, ce sera donc Le Club 55. "Après la sortie du film, des tas de gens connus sont venus découvrir l'endroit : Aznavour, Barclay, la princesse Soraya qui venait d'être répudiée par le shah...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant