Erdogan veut éviter l'escalade, mais Poutine durcit le ton

le
15
ERDOGAN VEUT ÉVITER L'ESCALADE, MAIS POUTINE HAUSSE LE TON
ERDOGAN VEUT ÉVITER L'ESCALADE, MAIS POUTINE HAUSSE LE TON

ISTANBUL/MOSCOU (Reuters) - Ankara souhaite éviter l'escalade des tensions au lendemain d'un incident entre les armées russe et turque, a déclaré le président Recep Tayyip Erdogan, mais son homologue russe, Vladimir Poutine, durcit le ton face à la Turquie.

S'exprimant mercredi lors d'une conférence consacrée aux entreprises, le chef de l'Etat turc a redit que le chasseur-bombardier russe avait été abattu alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien turc et qu'il s'est ensuite écrasé en territoire syrien, même si certaines parties de l'avion ont été projetées en Turquie, blessant deux civils.

"Nous n'avons pas l'intention de provoquer une escalade après cet incident. Nous avons seulement défendu notre sécurité et les droits de nos frères", a-t-il dit, prévenant que l'attitude de la Turquie envers la Syrie ne changerait pas.

A Moscou, Vladimir Poutine a accusé les dirigeants turcs d'avoir encouragé l'islamisation de leur société, un processus qui pose selon lui un certain nombre de problèmes.

"Le problème, ce n'est pas la tragédie à laquelle nous avons assistée hier", a-t-il déclaré, cité par l'agence Tass. "Le problème est situé bien plus en profondeur. Ce que nous observons depuis un certain nombre d'années, c'est un régime turc qui mène une politique délibérée de soutien à l'islamisation de son pays", a-t-il dit.

Selon Interfax, le président russe a en outre annoncé que des systèmes de défense antimissile S-300 seraient envoyés sur la base aérienne occupée en Syrie par l'armée russe.

Son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, a de son côté évoqué l'envoi de systèmes avancés S-400 sur la base aérienne située à Lattaquié, dans le nord-ouest de la Syrie, sur la côte méditerranéenne.

(Humeyra Pamuk à Istanbul et Maria Kiselyova à Moscou, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7754549 le mercredi 25 nov 2015 à 12:00

    Tout serait pourtant rapide car le russe est un homme sans faille face au courage et à la peur

  • M7754549 le mercredi 25 nov 2015 à 11:58

    C'est le plus long de la marine Française et combien d'avions si jamais on se fait rencontre de la Turquie qui ne désir pas cette guerre?

  • emresibe le mercredi 25 nov 2015 à 11:57

    pendant ce temps la france est dans la me;rde le chômage continue à progresser et des milliers de boîtes vont fermer.... Hollande est notre héros sur le chômage et la bérézina...

  • M7754549 le mercredi 25 nov 2015 à 11:56

    ...qui n'avait ja,ja,jamais navigué ohé ohé!

  • M7754549 le mercredi 25 nov 2015 à 11:53

    De toutes façons tout est délire dans les colonnes pour nous éloigner des vrais moments. Peut être qu'avec un peu d'aide ici...

  • M7754549 le mercredi 25 nov 2015 à 11:52

    Préférez vous un autre propos? Il était un petit navire, il était un petit navire...

  • raich2 le mercredi 25 nov 2015 à 11:52

    Ils ne sont pas très clairs les turcs. Ils pensaient qu'un avion de combat allait attaquer seul Ankara.Même si les russes ont dépassé que qq km l'espace aérien turc ce qui reste à prouver car l'avion est tombé côté Syrien, on ne canarde pas un voisin aussi puissant sans subir les conséquences.Je me méfie de Erdogan c 1 fo jeton

  • M7754549 le mercredi 25 nov 2015 à 11:51

    Fessé pendant qu'on prépare un plan hors norme pour réussir. Vous êtes des snobs qui préfèrent vendre vos saletés funèbres et nos cris dans les restaurants sont encore un peu trop calme moments...

  • Berg690 le mercredi 25 nov 2015 à 11:43

    http://cdn2.img.fr.sputniknews.com/images/101977/24/1019772475.jpg

  • trador8 le mercredi 25 nov 2015 à 11:43

    C'est bien écrit par pur produit de la Hollandie