Erdogan défend son engagement "incontesté" contre l'EI

le
1
Le Premier ministre turc s'en est pris à ceux qui accusent la Turquie de complaisance avec Daech.
Le Premier ministre turc s'en est pris à ceux qui accusent la Turquie de complaisance avec Daech.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a répondu jeudi aux accusations de complaisance avec les djihadistes lancées par son homologue russe Vladimir Poutine en affirmant que l'engagement de son pays contre le groupe État islamique (EI) était « incontesté ». Recep Tayyip Erdogan a en outre ajouté défier la Russie de prouver que la Turquie achetait du pétrole à l'EI, affirmant que « ceux qui nous accusent d'acheter du pétrole à Daech [acronyme arabe de l'EI] ont l'obligation de prouver leurs allégations ».

« Sinon, vous êtes des calomniateurs », a lancé l'homme fort de la Turquie en réagissant pour la première fois aux mises en cause russes. « Daech vend le pétrole qu'il extrait à Assad », a-t-il ajouté en référence au président syrien Bachar el-Assad, « parlez de ça avec Assad que vous soutenez ». Ankara et Moscou s'opposent sur le dossier syrien. Les Turcs ont fait du départ de Bachar el-Assad la condition sine qua non de toute solution politique au conflit, alors que les Russes constituent, avec l'Iran, son dernier soutien. Leurs relations se sont considérablement tendues depuis l'incident aérien de mardi. La Turquie affirme avoir abattu le Sukhoï Su-24 parce qu'il violait son espace aérien, après l'avoir mis en garde à dix reprises. La Russie assure au contraire que son avion n'a pas pénétré le côté turc et qu'il n'a jamais été contacté avant d'être abattu. Furieuse, la Russie accuse depuis l'incident la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2248222 le jeudi 26 nov 2015 à 15:32

    mais il faut être crédible et amener des billes !!