Éradiquer la pauvreté : le pari ambitieux d'une ONG

le
0
Enfant à Calitzdorp, Western Cape, Afrique du Sud / Herman Pieters
Enfant à Calitzdorp, Western Cape, Afrique du Sud / Herman Pieters

L'extrême pauvreté effacée à l'horizon 2030 ? C'est l'espoir que caresse la Banque mondiale. Début octobre, l'agence annonçait le passage de l'extrême pauvreté sous la barre des 10 % de la population mondiale. Un recul historique, puisqu'il y a 25 ans, le taux s'élevait à 37,1 %. Au-delà des chiffres, des projets concrets émergent et fournissent des résultats convaincants. C'est le cas de FXB International, une ONG qui met en place des programmes de développement (VillageFXB) pour sortir des familles de la misère. Ils s'attaquent aux cinq carences empêchant les gens d'aller de l'avant : logement, éducation, santé, nutrition et économie.

À l'origine de ce défi titanesque, une femme, Albina du Boisrouvray. En 1986, elle perd son fils unique, François-Xavier Bagnoud, un pilote d'hélicoptère spécialisé dans les missions de sauvetage. Elle investit les trois quarts de sa fortune personnelle pour venir en aide aux plus démunis en créant l'association FXB. Depuis, ce sont 12 000 familles qui ont pu être aidées dans 8 pays différents.

Conquérir l'autonomie

Pas question de se répandre en charité. Il s'agit d'investir pour guérir. Un capital de départ est donné aux familles en situation critique, en moyenne 140 dollars par an. D'abord pour leur permettre de trouver une hygiène et une alimentation décente pour vivre en bonne santé. Ensuite, pour qu'elles puissent monter un projet, qui, à terme, leur permettra...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant