Entre la Russie et l'Ukraine, la guerre des logos

le
0
Le nouveau logo du renseignement militaire ukrainien (GUR), à gauche, et le logo non officiel des forces spéciales du renseignement militaire russe (GRU), à droite.
Le nouveau logo du renseignement militaire ukrainien (GUR), à gauche, et le logo non officiel des forces spéciales du renseignement militaire russe (GRU), à droite.

À défaut de vaincre les forces russes et pro-russes sur le terrain, les militaires ukrainiens ont remporté une bataille... de communication ! Le nouveau logo du GUR, l'équivalent ukrainien de la Direction du renseignement militaire (DRM) en France, arbore un glaive dont la pointe est dirigée vers le territoire russe.

Mais ce n'est pas tout : le glaive est tenu par un hibou, animal qui fait écho à la chauve-souris présente sur l'emblème officieux des forces spéciales (Spetsnaz) de leurs homologues russes, le GRU. Bien sûr, le symbole est fort : le hibou chasse la chauve-souris...

Moscou évoque le refrain d'un chant nazi

Il s'agit là d'une façon fort peu subtile d'illustrer la guerre du renseignement avec la Russie, priorité absolue des agents ukrainiens, en particulier depuis l'annexion de la Crimée.

Comme le relève le site spécialisé Zone Militaire, qui a repéré l'information, la Russie n'a pas choisi d'ignorer cette petite provocation, loin de là. Le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine a réagi au quart de tour, qualifiant le logo d'« idiot », tout en comparant la devise « l'Ukraine avant tout » au refrain d'un chant nazi. Du grand Kremlin !

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant